Histoire et groupe - Manxa Ferros

manxa a commencé par un atelier de forgeron à Olot en 1876. Au fil des années, l'entreprise s'est consolidée pour devenir un point de référence dans les activités de ferronnerie, approvisionnement et distribution industrielle et de produits sidérurgiques. Depuis sa création, manxa s’est différencié pour la valeur apportée et pour les solutions données avec rapidité, efficacité et rentabilité. à ses clients. Notre philosophie nous motive quotidiennement pour pouvoir donner le meilleur de nous-mêmes et pour grandir de manière durable. Ce développement s’est accompagné d’un processus d’expansion et de diversification des produits et des services, grâce au réinvestissement des bénéfices de l’activité et aux efforts de personnes orientées et motivées à faire en sorte que les clients soient convaincus de travailler avec nous.

Où commence l’histoire de manxa ?

En 1900, Joan Agustí Surroca a acheté une serrurerie à Olot, ouverte en 1876 appartenant à Rafael Casanova, surnommé le manxa. Son fils Bartomeu Agustí Trilla se chargea de la serrurerie en l’agrandissant avec une ferronnerie.

A l'après-guerre, l'entreprise sera confiée à son fils, Joan Agustí Reixach, qui continuera la transformation de l'entreprise plus loin que la ville d'Olot. Le nom de manxa est passé de parent à enfant en tant que symbole d'effort, de travail et de sacrifice.

Bartomeu Agustí Trilla (Olot, 1880-1946) avait un caractère généreux et un don de personnes extraordinaires qui recherchait l'affection de ses concitoyens. Il s’agissait d’un magasin d’une pièce, il ne quittait que très rarement le comptoir et était toujours informé de tout ce qui arrivait dans son affaire. Il avait appris le métier de ferronnier à la ferronnerie Casellas de Barcelona, ce qui lui avait permis de mettre en valeur ultérieurement la Garrotxa avec des œuvres telles que celle de l'emblématique tour Malagrida d'Olot du XIXe siècle de style noucentisme et avec le dessin de l'architecte. Bonaventura Bassegoda.

Au fil des ans, la ferronnerie Bartomeu Agustí se transforma en un établissement où l’on commercialisait même des articles de chasse, de pêche et de sport. La ville d'Olot avait une estime particulière pour la famille Agustí, à tel point que même pendant la guerre civil l'activité de l'entreprise ne fut pas altérée. Manxa conserve encore deux factures historiques très différentes : l’une datée du 30 septembre 1936, rédigée en catalan et adressée au comité antifasciste d’Olot ; une autre du 31 mai 1939, écrite en espagnol et adressée à la Phalange espagnole et au JONS. 

Bartomeu Agustí décédera en 1946. Quelques années auparavant, son fils, Joan Agustí Reixach (Olot, 1911-2004) avait déjà commencé à s’occuper de l’affaire. Il s’était formé dans l'une des ferronneries les plus modernes de l’époque : Vilaseca Bas, de Barcelone, tout en complétant sa formation pratique à l'école industrielle. Une partie du succès de la direction de Joan Agustí Reixach à la tête de l’entreprise a été celle de son épouse Carme Alfara Messeguer (Ulldecona, 1913-1977), propriétaire de la ferronnerie Alfara d’Ulldecona. Tous deux faisaient un bon tandem provoquant une croissance exponentielle de manxa. En 1950 ils ouvrirent une petite ferronnerie à Banyoles et ouvrirent bientôt un entrepôt de fers avec un magasin. Depuis 1960, Carme Alfara avait ouvert un magasin pour les listes de mariage En 1973, à Olot, la vente au public se fera à la Rue Antoni Llopis, dans un espace beaucoup plus vaste et plus moderne, et la partie de distribution de fer passera à la rue Mestre Falla.

C’est en 1977 et après une longue maladie que Carme Alfara décède. Et c’est à ce moment-là que Joan Agustí Alfara (Olot, 1953) va rejoindre l'entreprise familiale après avoir fait des études en commerce à l'ESADE (Barcelone). Avec de nouvelles idées, la première décision qu'il prit fut celle de nommer officiellement le groupe manxa . Le surnom avec lequel les habitants d’Olot avaient identifié l'activité de la société pendant plus d'un siècle. Les temps avaient changé et la famille Agustí compris très vite que l’économie ne reposait plus sur la demande mais sur l’offre et qu’elle devait chercher des fournisseurs au niveau international. L'idée était de rechercher des marques à l'étranger et d'acheter au fournisseur le plus efficient: internationaliser les achats.

Ouverture en 1997 par manxa du deuxième magasin de fers à Riudellots de la Selva, et ceci en raison du bon fonctionnement du premier magasin à Olot qui a permis une demande croissante de produits sidérurgiques dans la province de Gérone. Ainsi, l'entreprise s’est positionné sur le marché avec son deuxième magasin de fer.

En 2000, un changement s’opère au sein de l’entreprise avec la création d’un holding où toutes ces unités d’affaires de l’entreprise sont regroupées par l’entreprise manxa 1876 qui est l’entreprise holding.

La professionnalisation de l'entreprise et des propres clients fera que la coexistence dans le même centre de produits industriels, sidérurgiques, ferronnerie et produits maison prennent fin. C'est pourquoi est créé un autre centre avec un magasin physique pour les produits industriels et leur distribution á Barcelonne.

Actuellement, manxa est en processus de croissance. L’avenir immédiat se situe dans la région de Barcelone, où sont concentrés 70% de la valeur ajoutée catalane, et fait face à la nouvelle ouverture du centre de fers à Castellbisbal (année 2015). Aujourd'hui, l'activité de vente au détail représente environ 10% et l'activité est centralisée dans la distribution d'éléments pour l’industrie et les produits sidérurgiques, aussi bien structurels que commerciaux.